JOUR 5 : SUWON, JEONJU

Nous allons vite oublier le jour 5, qui a été une suite douloureuse de déconvenues. Qui n’en a pas rencontré pendant ses propres voyages? Je n’apprends rien à personne. Mais j’essaie de ne pas perdre mon humour pour autant, car j’ai découvert avec stupéfaction que dans la difficulté, mon coréen semblait tout à coup beaucoup plus fluide, et qu’à chaque minute je me découvrais des capacités inattendues à m’exprimer dans cette langue que je n’arrive pourtant pas à apprendre. Étonnant comme on se souvient de pleins de choses quand on a un besoin urgent de communiquer pour régler ses problèmes 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.