Mon quatrième jour débute avec la visite en matinée du palais Gyeongbokgung, sans conteste le plus imposant des cinq palais de Séoul. Il y a trois ans je ne l’avais visité qu’en partie, préférant consacrer du temps au Musée folklorique national, qui se trouve dans l’enceinte de cette immense demeure royale, et qui mérite aussi le détour. Je n’étais même pas arrivée jusqu’aux pavillons Gyeonghoeru et Hyangwonjeong, qui sont pourtant d’une incroyable beauté. Gyeonghoeru m’a ébahi par sa grandeur, alors même qu’on dirait qu’il flotte sur l’eau, aussi léger qu’un nénuphar en pleine floraison. Hyangwonjeong m’a subjugué par sa beauté, rehaussée par les couleurs flamboyantes de l’automne coréen. Cette exquise structure hexagonale posée sur une petite île, qui se reflète parfaitement dans l’eau du lac, est si romantique que j’ai eu du mal à détacher mes yeux devant tant de délicatesse.

img_3100img_3105img_4094img_3170img_3172img_4101img_4117

Un petit détour par la place Gwanghwamun et la librairie Kyobo toute proche, où j’ai découvert un nouveau livre d’apprentissage du coréen, La culture coréenne en 100 mots.

img_3090

Je quitte Séoul pour quelques jours. Je ne vais pas très loin dans un premier temps, puisque je prends la ligne 1 du métro et rejoins en 1h30 Suwon, plus au Sud. Dans cette ville très animée et commerçante que je découvre en soirée, j’ai la joie de voir la belle porte Paldalmun dans son habillage de nuit. Je profite d’une accalmie dans le flot incessant des voitures et des bus pour faire la photo qui suit, mais ce n’était pas gagné d’avance !

img_3214

Juste à côté, je découvre le charmant petit temple Paldalsa et ses décorations lumineuses en papier. Un vrai plaisir de s’y promener seule dans la pénombre, on dirait que je goûte à quelque fruit défendu.

img_3215img_3216

Partager :