Je crois bien qu’il y a deux choses qui ne changeront jamais entre la Corée et moi : le froid hivernal qui m’accueille à chaque fois, et le bruit, la nuit, dans les pensions où je loge…

Je mets à profit cette légère insomnie nocturne (un chanteur du dimanche a décidé de nous régaler de tout son répertoire) pour écrire ce premier article de mon séjour de trois semaines dans la péninsule coréenne. Bon, écrire est un bien grand mot, car j’ai surtout envie d’aller me recoucher. En attendant d’être plus loquace, je vous propose plutôt une balade en image. Quelques photos qui résumeront mieux que des mots cette première journée absolument merveilleuse à la redécouverte de la capitale, parée de ses plus belles couleurs automnales.

Lorsque je suis arrivée ce matin, le temps était bien gris… Verrais-je donc jamais Séoul sous le soleil? Bien que fort marri, j’ai heureusement un planning chargé et je n’ai pas le temps de m’arrêter à des considérations somme toute inutiles. Munie de mon “Unesco Wold Heritage Stamp Tour” récupéré à l’office du tourisme de l’aéroport, et après avoir déposé mes bagages chez mon logeur, je me précipite au sanctuaire royal Jongmyo, pour la visite guidée qui débute à midi. Visite au pas de charge, qui dure une heure tout de même, et qui ne m’a pas permis de m’imprégner complètement de ces lieux, où l’on vénère depuis des siècles les rois de la dynastie Joseon. Mais comme notre guide le disait bien, l’automne est l’une des plus belles saisons pour découvrir cet endroit chargé d’histoire.

img_3598img_3608img_3616aimg_3627aimg_3692img_3689img_3679img_3719

Retour rapide à l’auberge pour me poser quelques minutes, j’ai rendez-vous avec un ami au Dongdaemun Design Plaza. Bon évidemment, je ne consulte jamais les guides que j’achète et on a trouvé porte close (c’est fermé le lundi). Mais ils sont en train d’installer les éléments d’une exposition lumineuse, je reviendrai donc dans deux jours.

img_3754

On a décidé de continuer vers la porte Dongdaemun et de s’attaquer à la montée des remparts, en direction du parc Naksan. La vue est belle de là-haut, enfin si j’en crois les photographes amateurs. Et nous ferons la montée pendant le coucher du soleil, donc cela devrait faire de jolies photos… Alors je ne sais pas si elles rendent justice au paysage, mais c’était magique. Cette vue plongeante sur la ville et ses lumières au crépuscule, ces adorables maisons qui recèlent des trésors de cafés branchés avec vue imprenable sur le mont Namsan, les remparts joliment éclairés qui rendent la balade presque facile et puis l’arrivée au sommet, et toutes ces petits points scintillants dans la nuit…

img_3792img_2610img_2625

On est redescendus par les adorables ruelles colorées du village mural d’Ihwa.

img_2635img_2642img_2644

Pour finir au marché Gwangjang, l’estomac criant famine. Ce marché à l’ambiance si familiale est chaleureux et dynamique. La dame qui nous a servi jetait sans cesse un petit coup d’œil vers moi, je pensais que je la dérangeais car je tentais de prendre des photos. Mais a priori, non : elle voulait me complimenter sur mon coréen! Et dire que je n’ai commandé que des tteokkbokki et une soupe odeng… Je suis repartie l’estomac rempli et le cœur plein de gratitude : mes trois ans de coréen enfin récompensés! Eh oui il en faut peu pour me rendre heureuse 😉

img_2663img_2671

Bien, il est temps pour moi d’aller dormir. Demain est un nouveau jour !

Partager :