Coréen ou chinois : quelle langue apprendre ?

Vous aimeriez apprendre une langue asiatique, mais hésitez entre le coréen et le chinois ? Avant de faire votre choix, vous aimeriez en savoir plus sur chacune de ces langues étrangères. Ça tombe bien ! Dans cet article, je vais vous présenter les similitudes et les différences entre le coréen et le chinois. Nous ferons le point sur la prononciation, la grammaire et l’écriture afin de déterminer laquelle de ces langues est la plus facile à étudier pour un francophone. Nous verrons également si ces deux langues sont utiles à apprendre. Passionnés d’Asie, bonne lecture ! 

Quelles sont les différences entre le coréen et le chinois ?

Prononciation 

Coréen 

La prononciation en coréen est relativement simple. Dans un premier temps, vous devrez vous entraîner à prononcer le hangeul. Cet alphabet coréen est composé de 24 lettres (14 consonnes et 10 voyelles). Une fois que vous maîtriserez la prononciation du hangeul, il restera quelques règles dont vous devrez prendre connaissance pour vous perfectionner. Eh oui, parfois un caractère hangeul peut prendre plusieurs prononciations différentes selon sa position.

Au début, votre prononciation risque de ne pas être parfaite, et c’est normal. En plus des règles spécifiques, cette langue possède également des sonorités difficiles pour les francophones.

Et qu’en est-il du chinois ? 

Chinois 

En chinois, la prononciation peut s’avérer compliquée pour les débutants. Tout d’abord, il y a de nombreux sons qui n’existent pas en français auxquels vous devrez vous familiariser. Pour cela, vous pourrez vous entraîner grâce à une table de pinyin (alphabet phonétique chinois). Pour en savoir plus sur ce qu’est le pinyin, je vous invite à lire cet article sur le blog de Chinois Tips, un site spécialisé dans l’apprentissage du mandarin. 

Autre particularité du chinois : cette langue est tonale. Cela signifie que chaque son peut être prononcé de quatre manières différentes selon l’accentuation donnée. Autrement dit, deux syllabes identiques peuvent avoir un sens tout à fait différent selon le ton. Par exemple, mǎ signifie « cheval » et mā veut dire « maman ».

Grammaire

Coréen 

La grammaire coréenne est plus compliquée que la grammaire chinoise. Tout d’abord, la structure de base est différente : sujet + complément + verbe. En coréen, le verbe est donc à la fin… et il faut y penser ! 

Le coréen est une langue à particule. Ce petit élément permet d’indiquer la fonction grammaticale de l’élément qui le précède. C’est quelque chose qui n’existe pas en français et qui peut s’avérer compliqué à comprendre quand on débute.

La conjugaison est également assez difficile, car il y a beaucoup de formes selon le sujet, mais également la personne à laquelle on s’adresse (exemple : la forme polie).

À lire : Grammaire pratique du coréen, niveau débutant

Chinois 

La grammaire chinoise est très simple. Tout d’abord, la structure de base est la même qu’en français : sujet + verbe + complément. Ensuite, les mots sont invariables. Il n’y a pas de conjugaison, de temps, de pluriel ou de genre. Au début, vous aurez un peu l’impression de parler comme maître Yoda : « Moi pouvoir aider toi », « Nous demain manger raviolis ». Alors, bien évidemment, il y a quand même quelques règles à connaître. Mais rien de bien difficile.

Écriture

Coréen

Comme mentionné plus haut, le coréen possède un alphabet : le hangeul. L’avantage est qu’il est donc relativement facile d’apprendre à écrire cette langue. Avec une bonne méthode, vous pouvez le mémoriser en trois semaines maximum.

Ensuite, vous devrez apprendre à former des syllabes. En coréen, on ne peut pas construire des mots simplement en plaçant les lettres les unes à côté des autres. Les lettres ne sont pas écrites en séquences, mais organisées en blocs de syllabes. Vous devrez donc apprendre à construire ces « blocs de syllabes » en associant les différentes lettres afin de créer des mots. Vous verrez : ça demande un peu de pratique, mais on s’y fait ! 

Chinois 

L’écriture chinoise ne comporte pas d’alphabet, mais des caractères. Ceux-ci représentent des idées qui sont associées entre elles pour former des mots. Par exemple, 你好 signifie bonjour et est composé de deux caractères 你 et 好. Le premier a le sens de « toi » et le deuxième signifie « bien ». Associés, ces deux caractères forment le mot « bonjour ».

Il existe 80 000 caractères chinois, mais je vous rassure : vous ne devez pas tous les apprendre pour parler mandarin. Il faut en mémoriser environ 4 000 pour être capable de lire le journal, et 2 000 pour parler avec fluidité de sujets du quotidien. Au début, ça peut vous prendre un peu de temps de retenir vos premiers sinogrammes, mais avec un peu d’entraînement, vous comprendrez la logique de construction et vous les mémoriserez de plus en plus vite.

Même si ça peut sembler compliqué au premier abord, l’écriture chinoise est l’un des éléments les plus passionnants de cette langue et je suis sûre que vous adorerez vous entraîner à écrire vos sinogrammes ! 

Quelle est la langue asiatique la plus facile à apprendre ?

Le coréen est un peu plus facile à apprendre que le chinois. Tout d’abord, son système d’écriture est plus simple, car il comporte un alphabet. Ensuite, la prononciation est assez prévisible et n’implique pas de tons. Cependant, la grammaire est plus compliquée en coréen qu’en chinois ! 

Au final, cela dépendra surtout de vos affinités avec l’une ou l’autre langue. Je ne vous conseille pas de choisir une langue asiatique selon le critère de la facilité, mais plutôt par rapport à vos envies et à vos objectifs personnels.

Laquelle de ces deux langues étrangères est la plus utile ?

Le chinois est la langue la plus utile. Tout d’abord, parce qu’elle est parlée par plus d’un milliard d’habitants. Grâce au mandarin, vous pourriez vous faire comprendre d’un septième de la population mondiale. Pas mal, n’est-ce pas ? De plus, la Chine est l’une des plus grandes puissances économiques et maîtriser sa langue est donc un bel atout dans le milieu professionnel. 

Cependant, la Corée est un pays en plein essor et apprendre la langue du pays vous permettra de prendre une longueur d’avance sur ce marché. La culture coréenne est également fascinante et vous pourriez avoir accès à de nombreux contenus qui ne sont pas encore traduits, comme des films, des recettes typiques, des dramas, etc.

Apprendre le coréen ou le mandarin, comment faire son choix ?

Choisissez avant tout la langue selon vos affinités et vos projets. Rêvez-vous de vous expatrier en Corée ? Ou êtes-vous fasciné par la culture chinoise ? Quels sont vos objectifs et vos envies ? Faites votre choix ! 

Alors, plutôt mandarin ou coréen ? Dites-moi votre préférence en commentaire ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.