Voyager en hiver en Corée du Sud

4.8
(5)

Le mois de décembre marque l’arrivée officielle de l’hiver en Corée du Sud. Et l’hiver coréen est réputé pour être froid, très froid même. Les températures sont souvent négatives et les chutes de neige fréquentes. Mais si vous aimez les ciels bleus et les beaux paysages enneigés, c’est une saison parfaite pour visiter le Pays du Matin calme. Que ce soit en ville ou ailleurs, la frénésie habituelle des Coréens laisse place à plus de douceur et de sérénité, comme si le monde tournait un peu au ralenti. Mais Séoul ne s’endort pas pour autant ! Les occasions de s’amuser et de faire la fête sont toujours aussi nombreuses dans la capitale coréenne. La Corée est un monde à découvrir, quelle que soit la saison.

Fréquentation touristique

Habituellement l’hiver, les touristes sont moins nombreux à visiter la Corée du Sud. La fréquentation chute de 30%. Vous n’aurez donc aucun mal à trouver de bons hébergements, au meilleur rapport qualité/prix. Les Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang 2018 sont terminés, mais les stations de ski coréennes sont en général bien fréquentées, pensez à réserver à l’avance si vous envisagez d’aller à la montagne.

Climat et météo

La Corée est située dans une zone de climat tempérée avec quatre saisons bien distinctes, et l’hiver marque le retour du froid. Bien que la saison hivernale débute officiellement en décembre, il n’est pas rare de voir chuter les températures dès la mi-novembre et les premières neiges tomber sur les massifs montagneux. En 2018, un fin manteau blanc a même recouvert les rues de la capitale dès le 20 ! Épisode neigeux rare, mais pas improbable étant donné que les vents soufflent depuis la Sibérie.

Le temple Bulguksa, à Séoul, en hiver.

Vous rencontrerez peut-être un phénomène météorologique que les Coréens appellent samhansaon (trois jours froids, quatre jours chauds) : les hautes et les basses pressions atmosphériques se succèdent par période de sept jours. En décembre et janvier, les températures prennent une courbe descendante, pour se stabiliser en moyenne autour de moins cinq et moins 10 degrés.

Vue hivernale sur le mont Namsan depuis le Musée national de Corée, à Séoul.

La période la plus froide est généralement située entre la mi-janvier et le début du mois de février. Il arrive que le thermomètre chute encore plus rudement. En 2013, Séoul a connu un épisode exceptionnel : moins 21 degrés ! Autant dire que dans ces conditions parfois polaires, voyager devient plus compliqué. Il est difficile de sortir tôt le matin ou tard le soir, et vous ferez peut-être moins de visites que celle que vous aviez prévues initialement. Si cela devient vraiment trop inconfortable, n’hésitez pas à vous diriger vers le sud. À Busan, par exemple, les températures sont souvent plus clémentes, vous n’aurez même plus besoin de mettre vos gants !

Préparer sa valise

Dans l’ensemble, hormis les épisodes neigeux, le climat est plutôt sec l’hiver en Corée du Sud. Pas la peine de vous encombrer d’un parapluie. En revanche, vous ne pourrez pas échapper à la panoplie “bonnet-doudoune-gants” et j’aurais tendance à vous conseiller les moon boots, même en ville. La neige se transforme souvent en glace, et il est facile de chuter sur des sols gelés. Si vous partez en montagne, un équipement de type “ski” devrait faire l’affaire. Dans tous les cas, et comme partout ailleurs, il vaut mieux privilégier les épaisseurs et prévoir plusieurs couches de vêtements.

Les gardes royaux du palais Gyeongbokgung emmitouflés pour lutter contre le froid.

En Corée du Sud, la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur peut être énorme, en raison notamment du système de chauffage au sol, ondol, souvent monté à l’extrême. À ce propos, n’oubliez pas vos chaussons pour la maison si vous ne voulez pas vous brûler les pieds. Ça peut faire mal (c’est du vécu ^^). Et pensez aussi à prendre avec vous une bonne crème hydratante, de type Cold Cream, votre peau vous remerciera.

Gastronomie

Entre novembre et décembre, les Coréens fabriquent essentiellement du gimjang, c’est à dire du kimchi en grande quantité qui servira tout au long de d’hiver. À base de chou coréen, il est assaisonné avec des radis, de l’ail, des oignons, du gingembre et bien sûr, du piment. Traditionnellement, on le conservait dans des jarres de terre cuite, onggi, et il pouvait ainsi durer plusieurs années. Le début de l’hiver est aussi le moment propice à la fabrication du meju, ces briques de soja fermenté et séché qui sont un des ingrédients essentiels à la préparation des condiments de base de la gastronomie coréenne, comme le doenjang (pâte de soja), le ganjang (sauce soja) et le gochujang (pâte de piment).

Alignement de jarres servant à fermenter les aliments en Corée du Sud.

D’une manière générale, il est si facile de manger des soupes chaudes en Corée que vous ne devriez pas avoir de difficultés pour vous nourrir. De même, les stands de nourriture de rue sont plus nombreux à mesure que les températures baissent et vous pourrez facilement vous réchauffer dans la rue autour d’un plat de tteokbokki ou d’eomuk. Personnellement ce que j’adore, ce sont les gunbam, les marrons grillés. Comme en France, on trouve des petits stands qui les vendent en sachet pour deux ou trois mille wons (moins de 2,50 euros). Dans les supermarchés, on trouve aussi très facilement des kakis séchés, délicieux et bourrés de vitamines. L’hiver est une bénédiction pour la nourriture coréenne.

Jours fériés et fêtes nationales

Noël et Jour de l’an sont les deux principales fêtes des mois d’hiver en Corée du Sud. Comme chez nous, le pays se pare d’illuminations toutes plus féériques les unes que les autres pour fêter keuriseumaseu (Christmas) le 25 décembre. Une partie importante de la population coréenne étant de confession chrétienne, cette fête garde tout son sens religieux. Mais comme chez nous également, c’est aussi un intense moment commercial et les magasins ne sont pas en reste pour vous inciter à la dépense ;-). Les parcs d’attraction proposent quant à eux des festivals, à grands renforts de parades et de spectacles musicaux. Je vous renvoie à ces deux articles du KTO “Passez un joyeux Noël dans le centre-ville de Séoul” et “À la découverte de l’hiver en Corée“, pour découvrir les meilleurs endroits où profiter de Noël.

Illuminations de Noël à Busan.

Les Coréens ont la chance de fêter deux fois la nouvelle année (et ils ne s’en privent pas d’ailleurs). Le Jour de l’An, il est courant de se lever aux aurores pour admirer le premier lever du soleil, si possible le plus à l’est possible de la péninsule. Seollal, qui tombe le plus souvent en février, marque les festivités du nouvel an lunaire : pendant plusieurs jours, le pays est à la fête (et donc au ralenti) et les musées et les palais sont ouverts et proposent gratuitement des jeux et des activités traditionnels qui sont particulièrement sympathiques pour nous, les touristes.

Quelques idées d’activités

Profiter des illuminations et faire du shopping sont les deux activités principales en ville. À ne pas manquer, la visite du Jardin du matin calme, à une heure de Séoul. Mais vous pouvez aussi faire du patin à glace – les pistes les plus connues sont celles de l’hôtel Grand Hyatt et du Seoul Plaza – ou de la luge à Everland, ou bien encore assister à des concerts de Kpop. Il y a toujours de quoi s’amuser dans la capitale coréenne !

Préparation de riz gluant au village hanok de Namsangol, à Séoul.

L’hiver en Corée, c’est beaucoup la montagne et le ski. Les meilleures pistes de ski se situent d’ailleurs dans la province de Gangwon-do. Et si vous préférez la rando, vous pourrez toujours grimper sur le mont Seorak, avec ses paysages à couper le souffle. À moins que vous ne préfériez vous rendre sur l’île de Jeju, et monter à l’assaut du Hallasan ?

ascension-mont-halla-ile-jeju
Ascension hivernale du Mont Halla, sur l’île de Jeju.

Enfin, si vous aimez la pêche, vous ne pourrez pas passer à côté des festivals de la truite, que ce soit celui de Hwacheon ou celui de Pyeongchang. Retrouvez ci-après toutes les dates à retenir pour planifier au mieux votre séjour.

Quelques dates à retenir en 2021

[À venir]


Vous voyagez à une autre période ? Vous serez peut-être intéressé par :

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !


Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer 🙂

Moyenne des notes 4.8 / 5. Nombre d'évaluations : 5

Aucune évaluation pour le moment. Soyez le premier à noter cet article !

Nous sommes désolées que cet article ne vous ait pas été utile.

Aidez-nous à l'améliorer !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cet article.

5 commentaires

    • Merci ! J’y étais pendant Seollal, en 2013. J’ai adoré ce moment, l’ambiance, l’esprit festif, tout. C’était vraiment chouette, malgré le froid polaire (mon corps s’en souvient encore ^^). D’ailleurs Miss Kim aussi adore cette saison. Ah, j’y retournerais bien si je pouvais !

  1. Quand je vois les températures actuelles ça me fait un peu peur :/ il faudra bien que je m’y fasse et que j’y trouve un charme vu que nous y serons pour 3 ans pour commencer ><

    l'article donne vraiment envie et me rassure vraiment finalement haha

    • Des températures de l’ordre de moins 10, ce n’est pas trop difficile à supporter. Par contre, par moins 20, le corps souffre, il ne faut pas se le cacher. Mais ce n’est pas pareil quand on est là pour visiter et quand on y habite. Dans le premier cas, on est quand même dehors une grande partie de la journée… et ça change tout ;-). Je pense que tu vivras les saisons différemment. Quelle chance !

Laisser un commentaire