Activités et jours fériés

7 festivals du printemps en Corée du Sud

Vous aimez la nature ? L’hiver une fois passé, vous ne jurez que par l’arrivée des premières fleurs printanières ? Pas de doute. Le printemps en Corée du Sud est fait pour vous. La plus belle saison après l’automne a en effet beaucoup à offrir au voyageur contemplatif. De mars à mai, voici quelques-uns des plus beaux festivals du printemps à voir au Pays du Matin calme.

NDLR : en raison de l’épidémie de coronavirus, la plupart des festivals ont malheureusement été annulés par les autorités coréennes en 2020.

Le festival des fleurs d’abricotiers de Gwangyang

  • Festival des fleurs d’abricotiers de Gwangyang. © DR

Une étendue infinie de pétales blanc et rose sous vos yeux éblouis. C’est ce que vous promet le festival des fleurs d’abricotiers de Gwangyang, dans la province de Jeollanam-do. Un festival qui existe depuis 1997, mais dont l’origine remonte à bien plus loin.

Il y a cinquante ans, une dame répondant au doux nom de Hong Ssang-Ri reprenait la ferme de Cheongmaesil, située sur des terres agricoles d’un village près de la rivière Seomjin. Elle convainquit son beau-père d’y planter plus de 10 000 abricotiers du Japon (“prunus mume”, de leur vrai nom scientifique) sur une surface d’environ 20 hectares. Ces arbres, que l’on nomme maehwa en coréen, donnent des fruits verts en été. Macérés dans de l’eau-de-vie, ils sont le plus souvent commercialisés en liqueur de prune douce et sucrée (maesil, ou encore umeshu en japonais).

Hong Ssang-Ri est nommée “la mère des fleurs de maehwa“, pour son implication dans la culture du prunus mume, dont il existe ici sur ses terres plus de 30 espèces différentes. Elle dû se battre pour devenir une experte et faire connaître ses produits, elle qui pourtant n’est pas allée au collège. Un sacré bout de femme, dont vous pouvez découvrir l’histoire dans ce numéro de l’été 2012 de la revue Koreana. Sa ferme génère des revenus considérables, et si l’on n’aime pas l’alcool, vous pouvez acheter du thé, ou manger sur place une glace au maehwa.

Mais ce qui vous amènera ici, c’est surtout le charme incroyable de ces délicates fleurs (à ne pas confondre avec celles de cerisiers), qui apparaissent dès le mois de mars. Symboles d’un esprit noble et patient, elles marquent l’arrivée du printemps en Corée du Sud.

Pour en savoir plus

En coréen : 광양 매화축제 (gwang’yang maehwachukje)
Dates de floraison : au mois de mars
Dates du festival : du 6 au 15 mars 2020 (annulé en raison du Covid-19)
Adresse : Jimak 1-gil 55, Daap-myeon, Gwangyang-si, Jeollanam-do ou Seomjingang Maehwa-ro 1563-1, Daap-myeon, Gwangyang-si, Jeollanam-do
S’y rendre depuis Séoul : rejoindre Suncheon en train KTX depuis la gare de Yongsan (2h20 de trajet), puis effectuer un transfert pour Gwangyang (8 min), coût 44 300 wons. Puis prendre un taxi (28 000 wons) ou bien les bus n°2 puis 15 (1h15 de trajet).

Le festival des fleurs de cornouillers de Gurye

  • Festival des sansuyu de Gurye. © Republic of Korea

Ce festival a lieu pratiquement au même moment que celui des abricotiers, donc pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups si vous visitez la province de Jeollanam-do ?

Ce ne seront plus des fleurs roses qui vous accueilleront, mais une pluie de pétales jaunes de toute beauté. Ce qu’on appelle ici des cornouillers sont en réalité une variété botanique bien précise : le “Cornus officinalis”, sansuyu en coréen, ou encore “cerise cornaline” en français. À ne pas confondre avec le cornouiller mâle européen, dont il est le cousin, ou avec le forsythia (mais il n’y a sûrement que moi que la différence intéresse, ahah).

On extrait le jus de sansuyu à l’automne. Cette plante aux propriétés médicinales, dont les feuilles vertes virent ensuite au rouge flamboyant, produit des petits fruits rouges bien dodus sur les pentes du mont Jirisan, à 400 mètres au-dessus du niveau de la mer. Un cadeau de la montagne qui permet à près de 700 exploitations de vivre de la culture d’un sansuyu dit “haut de gamme”. Le Jirisansuyu est en effet particulièrement réputé dans la péninsule.

On dit que la fleur jaune parfumée de sansuyu symbolise l’amour éternel. Ne mérite-t-elle pas un petit festival à son nom ?

Pour en savoir plus

En coréen : 구례 산수유꽃 축제 (gurye sansuyukkot chukje)
Dates de floraison : mi-mars à début avril
Dates du festival : du 14 au 22 mars 2020 (annulé en raison du Covid-19)
Adresse : 393, Tapjeong-ri, Sandong-myeon, Gurye-gun, Jeollanam-do
S’y rendre depuis Séoul : prendre le bus intercités pour Gurye au terminal des bus de Nambu (3h10 de trajet, 19 900 wons) ; puis prendre un bus pour la zone touristique de la source chaude de Jirisan (Jirisan Oncheollaendeu, ou Jirisan Spa Land en anglais), comptez 50 min de trajet.

Le festival des cerisiers du port naval de Jinhae

  • La rivière Yeojwacheon à Jinhae. © Ryan-so / Flickr

Les cerisiers de Jinhae sont sûrement les plus connus de Corée du Sud. La “faute” peut-être aux réseaux sociaux, qui ont fait de la ville la destination à la mode ces dernières années. Mais aussi et surtout, aux dramas Romance et That winter, the wind blows.

Le festival remonte à 1952, année où l’on installa à Jinhae une statue du général Yi Sun-Sin, héros national sans précédent. En 1963, le festival se déplace sur le port militaire, et il prend une toute autre ampleur : cérémonies commémoratives, défilé de la victoire, spectacles artistiques et culturels, ouverture au public de l’Académie et de la base navale. Avec comme clou du spectacle, les fleurs blanches de quelques 360 000 cerisiers yoshino qui se mettent à éclore quasiment toutes au même moment ! Un pur ravissement.

Il ne faudra pas craindre la foule si vous voulez voir ce merveilleux spectacle de la nature. Le festival attire chaque année pas moins de deux millions de touristes, coréens et étrangers. L’emplacement le plus visité est la rivière Yeojwacheon et son pont, de jour comme de nuit, lorsque les éclairages subliment la scène. Mais les cerisiers sont vraiment partout en ville.

Il serait dommage de ne rester qu’une seule journée à Jinhae, car la ville offre pas mal d’opportunités de visite. Elle compte de nombreux bâtiments de la période coloniale. Il est également possible de visiter le parc écologique de Naesu-myeon, le parc des sculptures Jangboksan et la colline Anmingogae.

Pour en savoir plus

En coréen : 진해군항제 (jinhae gunhangje)
Dates de floraison : fin mars à début avril
Dates du festival : du 27 mars au 6 avril 2020 (annulé en raison du Covid-19)
Adresse : Quartier de Tongsin, arrondissement de Jinhae, ville de Changwon, province de Gyeongsangnam-do
S’y rendre depuis Séoul : prendre un train KTX pour Busan (2h15 de trajet, 59 800 wons), puis un taxi (1h, environ 40 000 wons)

Le festival des fleurs de printemps de Yeongdeungpo Yeouido

  • Cerisiers éclairés de nuit sur l'île de Yeouido à Séoul
    Les cerisiers de Yeouido, éclairés à la tombée de la nuit. ©DR

L’arrondissement de Yeongdeungpo, à Séoul, organise chaque année différents festivals, dont celui des feux d’artifice en octobre, et celui des fleurs de cerisiers au printemps. C’est au bord du fleuve Han, dans les allées de l’île de Yeouido, que vous pourrez admirer la floraison de plus de 1 600 cerisiers yoshino, originaires de Jeju. Et si vous ne voyagez pas en Corée du Sud pendant les deux semaines que dure la floraison, ne vous inquiétez pas, vous pourrez admirer bien d’autres espèces végétales. Car ce n’est pas moins de 90 000 fleurs qui fleurissent au printemps sur Yeouido : des forsythias, des azalées royales, des spirées, des deutzia, que sais-je encore !

Le festival date de 2005, et il propose des animations populaires, comme des spectacles de rue, un concours de chant, des expositions d’art local. Il attire pas mal de monde chaque année, d’autant que la localisation en bordure du fleuve est idéale pour allier plaisir des yeux et grandes balades.

Pour en savoir plus

En coréen : 영등포 여의도 봄꽃축제 (yeongdeungpo yeouido bomkkot chukje)
Dates de floraison : fin mars à début avril
Dates du festival : du 27 mars au 6 avril 2020 (annulé en raison du Covid-19)
S’y rendre : Ligne 9, station Assemblée nationale (Gukhoeuisadang), sorties n°1,2,5 ou 6, ou bien ligne 5,station Yeouinaru, sortie n°1 ou 2.

Le festival des cerisiers en fleurs du lac de Seokchon

  • Cerisiers du lac Seokchon à Séoul

Très couru également, le festival des cerisiers en fleurs du lac de Seokchon vous emmènera aux pieds de l’iconique Lotte World Tower, haute de 555 mètres. Le parc Songpa Naru est traversé par le boulevard Songpa-daero, ce qui divise le lac en deux parties, l’une d’elle accueillant le parc d’attractions Magic Island.

Les cerisiers encerclent l’intégralité du lac, il vous sera donc possible d’en faire le tour et d’admirer diverses vues au passage. Avec les branches qui semblent vouloir se jeter dans les eaux calmes, le spectacle est vraiment très joli (il l’est d’ailleurs tout autant à l’automne quand les feuilles deviennent toutes rouges). Les bancs seront sûrement pris d’assaut, pensez à venir tôt si vous envisagez d’alterner promenade sous les fleurs et instants contemplatifs au bord de l’eau.

Pour en savoir plus

En coréen : 석촌호수 벚꽃축제 (seokchonhosu beotkkotchukje)
Dates de floraison : début avril
Dates du festival : Dates officielles à venir (annulé en raison du Covid-19)
Adresse : 148, Jamsil-ro, Songpa-gu, Seoul
Horaires d’ouverture du parc : tous les jours, de 6h à 22h.
S’y rendre: Métro ligne 2, station Jamsil, sorties n° 2, 3. Marcher 200 mètres jusqu’à l’entrée du parc Songpa Naru. Vous pouvez aussi emprunter la ligne 8 et descendre à la station Seokchon, sortie n°2 ou 7.

Le festival des tulipes de Taean

  • Festival des tulipes de Taean en Corée du Sud
    Le festival des tulipes de Taean en 2019. © Korea Flower Park

Les Coréens aiment les fleurs, et le Korea Flower Park, dans le district de Taean, en est la preuve. Il accueille l’un des cinq plus grands festivals de tulipes au monde ! Ce qui explique que beaucoup de visiteurs étrangers viennent ici, à 2h30 en voiture de Séoul, pour admirer un immense jardin où sont plantés chaque année plus d’un million de bulbes. C’est six fois moins que le parc floral de Keukenhof, aux Pays-Bas, mais croyez-moi, c’est suffisant pour vous couper le souffle !

La nuit tombée, des millions de LED s’illuminent pour réenchanter votre visite, et le festival des tulipes laisse alors la place au festival des lumières. L’obscurité fait apparaître des tableaux féeriques, qui mettent en valeur les sculptures et les œuvres d’art. Chaque année, la thématique du jardin est renouvelée, et comme c’est un festival qui dure un mois, il est vraiment facile de planifier une petite visite. D’autant qu’il est possible de coupler cette visite avec celle de la plage de Mallipo, l’une des trois plus belles de Corée du Sud.

Pour en savoir plus

En coréen : 태안 튤립 축제 (taean tyurip chukje)
Dates du festival : Du 14 avril au 11 mai 2020 En raison du Covid-19, les festivités sont annulées mais le parc reste ouvert à la promenade.
Adresse : Korea Flower Park, 400 Kkotjihaean-ro, Anmyeon-eup, Taean-gun, Chungcheongnam-do
Horaires de visite : tous les jours, de 9h à 23h.
Tarifs : 12 000 wons l’entrée (env. 9 euros)
S’y rendre depuis Séoul : prendre un bus pour Anmyeon depuis Central City Terminal sur les lignes 3 ou 9 du métro (2h20 de trajet), puis un bus local. Descendre à l’arrêt Kkotji haesuyongjang.

Le festival du thé vert de Boseong

  • Plantation de thé de Boseong en Corée du Sud

Daehan Dawon est la seule plantation de thé vert ouverte au grand public. Elle se visite toute l’année, mais un festival a lieu au mois de mai, au moment où les plants sont les plus verdoyants. Vous serez impressionné par les terrasses tout en hauteur de la plantation, bien plus abruptes qu’il n’y parait sur les photos. Vous pourrez vous promener dans les allées, mais également emprunter les chemins forestiers, dont l’un vous emmène à un observatoire.

Le festival propose un programme varié, comme des ateliers sur la culture du thé, des jeux, une cérémonie du thé, un marché, etc. On trouve un restaurant sur place (pensez à goûter les glaces au thé vert), mais pendant le festival, on peut également pique-niquer dans un espace dédié.

Il n’est pas envisageable de faire l’aller-retour dans la journée depuis Séoul. Le mieux est d’inclure dans votre venue pendant que vous visitez la province de Jeollanam-do (Gwangju ou Suncheon par exemple), ou de prévoir de dormir sur place.

Pour en savoir plus

En coréen : 보성다향대축제 (boseong dahyangdae chukje)
Dates du festival: Du 1 au 5 mai 2020
Adresse : Korea Tea Culture Park, 775 Nokcha-ro, Boseong-eup, Boseong-gun, Jeollanam-do
S’y rendre depuis Séoul :
– en bus : prendre un bus express pour Gwangju depuis Central City Terminal, puis un intercités de Gwangju à Boseong, et enfin un bus local du terminal des bus de Boseong à la plantation Daehan Dawon. Compter 5h45 de trajet environ.
– en train : prendre un KTX depuis la gare de Yongsan jusqu’à la station Jeongeup, puis un bus intercités de Jeongeup à Gwangju et de Gwangju à Boseong. Prendre enfin un bus local pour la plantation Daehan Dawon. Compter 4h30 de trajet environ.


Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest !


Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *