Je vous propose une nouvelle expression fort sympathique, que l’on trouve d’ailleurs dans un très grand nombre de langues étrangères.

“Tteun” 뜬 provient du verbe “tteuda” 뜨다 qui signifie “flotter”. “Gureum” 구름, ce sont les nuages. En coréen, la proposition relative précède toujours le syntagme qu’elle définit : ici, on parle donc de nuages flottants (plus précisément de nuages qui flottaient, car la forme en “(eu)n” (으) ㄴ s’applique à des actions passées, mais je ne rentre pas dans le détail, car c’est un peu compliqué).

L’un des sens du verbe “jabta” 잡다 est “saisir, attraper”. Regardez bien l’illustration, et ce petit bonhomme qui cherche à saisir les nuages. “Tteun gureum jabta”, c’est bien au sens propre “attraper des nuages qui flottent”.

Regardez à nouveau l’image. Comme rien n’est innocent dans ce photomontage, vous avez sûrement fait le lien avec… l’Espagne. Le palais de l’Alhambra devrait même vous mettre définitivement sur la voie. L’Espagne et ses châteaux… Les châteaux en Espagne… Mais oui, l’impossible, l’irréalisable…

C’est tout à fait ça ! Alors lorsque vous parlerez à une personne qui poursuit un but irréaliste, ou qui est tout excité à propos de quelque chose qui n’a aucune chance de se produire, vous pourrez lui lancer un “Tteun gureum japjima!”. N’attrape pas les nuages qui flottent! Tu es en train de bâtir des châteaux en Espagne…

Partager :