Ouvert au public depuis octobre 2018, le parc botanique de Séoul, ou Seoul Botanic Park en anglais, accueille une grande diversité de plantes : plus de 8000 espèces, dispersées sur une superficie de 504 000 m². Le parc se compose d’un jardin botanique, avec son énorme serre, et de trois zones thématiques extérieures distinctes.

L’idée derrière la construction de ce nouveau parc botanique est de faire de Séoul une ville en phase avec le développement durable. L’objectif est de sensibiliser le public à la biodiversité et à la culture des plantes, à travers quatre thématiques : l’éducation, la recherche et le développement, la préservation et le partage. Une initiative pour favoriser également le développement de programmes d’échanges de plantes aux niveaux national et international.

Je vous propose une visite de ce lieu impressionnant, qui ambitionne, à terme, de rivaliser avec les plus grands jardins botaniques mondiaux.

Le jardin botanique (Botanic Garden)

Commençons la visite par le jardin botanique, l’attraction principale du parc. Ce jardin est doté d’une serre en verre, en forme d’immense dôme inversé. C’est beau et impressionnant.

Sous ce dôme, se trouvent deux zones distinctes qui invitent les visiteurs à déambuler à travers un parcours terrestre, mais également aérien, grâce à une passerelle.

A peine entré dans la serre, on ressent immédiatement la différence de température. L’extérieur est froid et sec, et l’intérieur est chaud et humide. Comme j’y suis allée en décembre, c’était amusant de voir tous les visiteurs s’empresser d’ôter leurs manteaux, avant de poursuivre la visite.

La serre du jardin botanique reproduit les conditions climatique et topographique de deux zones spécifiques du globe : la zone tropicale et la zone méditerranéenne. Comme leur nom l’indique, elles abritent des plantes caractéristiques de ces deux milieux.

Le parcours débute dans la zone tropicale. On y retrouve les plantes des zones de Hanoï, Jakarta, Sao Paulo et Bogotá, tels que des bananiers, des nénuphars, des lotus ou encore des bambous. Ces plantes équatoriales vivent dans un milieu ayant une température moyenne annuelle de 18 degrés. La zone équatoriale accueille plus de 50% de la biodiversité. Et les forêts d’Amérique du Sud produisent plus du quart de l’oxygène sur Terre. Mais elles disparaissent rapidement, à cause de l’urbanisation et du développement de zones de cultures agricoles.

Ensuite, la visite continue dans la zone méditerranéenne. Cette dernière accueille les plantes typiques des zones de San Francisco, Barcelone, Rome, Athènes, Istanbul, Tachkent, Perth et Le Cap. On y retrouve des palmiers, différents types de cactus, des arbres à agrumes, des plantes aromatiques, des baobabs, des hibiscus ou encore de la lavande.

Ces zones se trouvent en sandwich entre la mer et le désert, du 40e parallèle au nord de l’équateur, au 40e parallèle au sud de l’équateur. L’été y est chaud et sec. Les feuilles sont petites et épaisses. Les racines se développent profondément dans le sol et leur écorce les protègent de cet environnement sec. De plus, l’ensoleillement y est abondant toute l’année, et cette zone est historiquement le berceau de plusieurs civilisations anciennes.

Pour finir la visite de la serre, ne ratez pas la passerelle aérienne, d’où vous pourrez admirer le jardin sous un autre angle. C’est incroyable, on en prend plein les yeux ! Pour y accéder, prenez soit l’ascenseur, soit l’escalier qui se trouve dans la zone méditerranéenne.

Dans le même bâtiment, on trouve également un café, une boutique de souvenirs, une bibliothèque des graines et une salle d’exposition. Cette dernière, disponible uniquement en coréen, explique l’histoire des plantes, les bienfaits des fruits tropicaux, ou encore les plantes en tant que manières premières pour la fabrication du textile ou des parfums.

A l’extérieur, le jardin botanique est entouré par un premier parc, ayant pour thématique les plantes traditionnelles de Corée. On retrouve aussi la reconstitution d’un hanok, la maison coréenne traditionnelle.

Les autres parcs thématiques

Le parc botanique de Séoul ne propose pas uniquement un jardin botanique doté d’une immense serre, mais également trois autres zones thématiques :

La zone forestière (forest field)

Elle se situe juste après l’entrée principale et le centre d’information du parc. C’est un vaste espace avec différentes espèces d’arbres,  notamment des chênes et des cerisiers. La pelouse est ouverte au public pour pouvoir se relaxer tranquillement au milieu de cette nature en ville.

Le jardin du lac (lake garden)

Elle propose des plantes aquatiques observables depuis les rives ou le pont. Ce lieu accueillera des spectacles auquel le public pourra assister assis sous un saule.

La zone humide (wetland)

Elle n’est pas encore ouverte au public, mais elle le sera en mai 2019. En bordure du fleuve Han, elle accueille des plantes aquatiques, invitant ainsi les oiseaux migrateurs à y faire une halte. Une plateforme d’observation surmontera l’autoroute et permettra aux visiteurs de profiter d’une vue panoramique du fleuve Han et de ses rives.

Pour vous y rendre

En coréen : 서울식물원 (seoul singmurwon)

Transport : station Mangongnaru (ligne AREX, sortie n°3) et station Magok (ligne 5, sortie n° 2)

Tarif : gratuit jusqu’au 19 mai 2019, date de l’ouverture officielle. Certaines zones du parc sont encore en cours de construction et tous les services ne sont pas encore disponibles (pas d’information sur le prix final pour le moment).

Jour et horaires d’ouverture :

  • le parc botanique de Séoul est ouvert 24h/24, 7j/7
  • la serre ouvre de 9h à 18h et est fermée le lundi

Site Internet : Seoul Botanic Park

Partager :