haebangchon peinture murale chat

Haebangchon n’est pas très connu des touristes qui visitent la Corée du Sud. Au cœur de l’arrondissement de Yongsan, et au pied du Mont Namsan, c’est pourtant l’un des plus vieux quartiers du centre de Séoul. En phase de revitalisation, il cultive la « hipster attitude », entre ouverture d’esprit et diversité des genres. De quoi égayer ma curiosité et planifier une petite sortie à la découverte de cet endroit furieusement à la mode. Je n’ai eu que deux heures devant moi, et je n’ai pas pu en faire le tour complet, mais je vous invite tout de même à le découvrir avec ces quelques images, en espérant qu’elles vous donnent envie de faire de même lors d’une prochaine visite.

Haebangchon ou le mélange des cultures

Il n’y a pas de doute : lorsqu’on est habitué au traditionnel circuit de visite dans Séoul, entre palais royaux et boutiques de cosmétiques, Haebangchon sort clairement de l’ordinaire. Adjacent à Itaewon et à la base militaire américaine de Yongsan, c’est le repère des expatriés anglophones. Les espaces culturels et les cafés branchés ont investi le quartier. Et pourtant, il a su conserver une atmosphère traditionnelle des plus attachantes.

haebangchon seoul namsan

Haebangchon, un quartier populaire au pied de la tour Namsan. Et oui, il y en a des fils électriques ! @Myu-Ri

Si le quartier fait fureur auprès des jeunes aujourd’hui, l’histoire de Haebangchon est loin d’être un long fleuve tranquille. Connu sous le nom de « village de la libération », il servait comme champ de tir pour les soldats japonais pendant la colonisation du pays au début du 20e siècle. Il devient ensuite un camp pour les réfugiés coréens du Nord, puis l’un des premiers bidonvilles de la capitale. L’industrialisation des années soixante-dix le transforme par la suite en lieu d’accueil privilégié des migrants urbains. Depuis, il reste sous le radar du gouvernement métropolitain de Séoul, qui envisage de continuer ses projets de revitalisation dans les années à venir.

L’incroyable station de Noksapyeong

La station de métro de Noksapyeong, sur la ligne 6, est un incontournable de toute visite à Haebangchon. Cette gare n’est pas très fréquentée, puisque enclavée par la base militaire américaine, mais je peux vous garantir qu’elle vaut à elle seule le détour ! C’est tellement déroutant de trouver ce type d’architecture dans la capitale coréenne, mélange d’art-déco et de modernisme. Il s’agit d’un complexe circulaire sur cinq niveaux, surmonté d’un toit bombé tout en verre. La lumière projetée sur les parois transparentes éclaire jusqu’aux étages inférieurs. Des vitraux abstraits rappellent l’univers de Mondrian. Un lieu très beau mais très difficile à photographier !

architecture station noksapyeong

La station Noksapyeong sur la ligne 6 du métro de Séoul est un labyrinthe circulaire tout en verre et en transparence. @Myu-Ri

architecture station noksapyeong

Le petit côté « art-déco » de la station Noksapyeong. @Myu-Ri

Lorsque l’on sort de la gare, il faut descendre l’avenue en restant sur le trottoir arboré qui longe la base américaine. Le quartier commence vraiment lorsque l’on atteint la boutique de jarres à kimchi, alignées le long du mur.

@Myu-Ri

avenue Noksapyeong-daero

L’avenue Noksapyeong-daero. @Myu-Ri

jarre à kimchi

J’aurais bien aimer en rapporter une… @Myu-Ri

HBC Art Village

J’avais entendu dire qu’il existait de nombreuses peintures murales à Haebangchon et c’est une des raisons qui m’a poussé à venir ici. Mais je ne suis pas sûre d’avoir trouvé ce « HBC Art Village » dont tout le monde parle, parce que je n’ai vu que quelques murs colorés à l’entrée du quartier, après avoir descendu l’avenue Noksapyeong-daero et remonté la rue Sinheung-ro. C’est très loin de ce que l’on peut trouver au village de Hyewa, dans le nord-est de Séoul. Il y a toutefois sûrement beaucoup d’autres peintures à découvrir, si l’on prend le temps de se perdre dans le dédale des ruelles adjacentes.

haebangchon peinture murale chat

@Myu-Ri

haebangchon peinture murale

@Myu-Ri

haebangchon peinture murale chat

@Myu-Ri

Galeries d’art et cafés branchés

Ce qui fait le charme de ce quartier, c’est ce mélange réussi entre les maisons et les immeubles traditionnels en briques rouges et les boutiques plus modernes ouvertes ces dernières années. Certaines sont même très design ! L’ambiance est très « bohème », pour ne pas dire bobo, tout en restant très populaire. Les habitations et les commerces sont perchés sur des collines escarpées et il n’est pas facile de circuler à pied, car les voitures vous frôlent sans arrêt. Mais les points de vue en hauteur sur Séoul sont vraiment chouettes et l’on a envie de se perdre dans les petites rues pour en découvrir d’autres (mais vous me connaissez maintenant, je n’aime pas trop la grimpette, et je suis restée sagement dans les rues principales ^^). J’imagine que l’atmosphère doit être encore très différente le soir, quand les bars s’ouvrent et que la clientèle internationale investit les lieux. Je ne suis pas sûre en revanche que je m’y aventurerais seule de nuit. Certes Séoul est réputée pour être une ville sûre, mais certains endroits peuvent devenir franchement glauques quand il fait bien sombre…

Sinheung-ro Haebangchon

La rue Sinheung-ro. @Myu-Ri

Sinheung-ro Haebangchon

En remontant la rue Sinheung-Ro. @Myu-Ri

maison coréenne du quartier de Haebangchon

Une très jolie maison coréenne du quartier de Haebangchon, avec ses jarres à kimchi sur la terrasse. @Myu-Ri

église Haebangchon

Comme partout à Séoul, ça grimpe ! @Myu-Ri

ruelle dans haebangchon

Des ruelles en escalier, comme celle-ci, qui laissent découvrir de fabuleux points de vue sur Séoul, il y en a des dizaines dans Haebangchon ! @Myu-Ri

Architecture Haebangchon

Une boutique (un restaurant ?) très design. @Myu-Ri

Galerie d'art Haebangchon

Et si on se laissait gagner par la fibre artistique ? @Myu-Ri

Pour finir, sachez que le quartier propose deux fois par an, en mai et en octobre, le « HBC Fest », un festival de musique indie qui permet à tous les artistes locaux de se produire dans les bars du coin. C’est l’occasion pour les Coréens de faire connaître leur musique aux étrangers et inversement. Le prochain aura lieu les 25 et 26 mai 2018. Vous pouvez en savoir plus sur le site web dédié, www.hbcfest.com.

Alors, avez-vous aimé la visite ? Que pensez-vous de ce quartier très typique de Séoul ?

Pour vous y rendre

En métro : station Noksapyeong (ligne 6), sortie n°2 puis tout droit sur 300 mètres environ. Restez toujours sur la gauche et passez devant les pots à kimchi.

Partager :