Avec 17 jours fériés en 2017 (dont deux de substitution – c’est-à-dire en remplacement de jours fériés qui tombent un jour non travaillé), il fera bon vivre en Corée du Sud cette année. Les Coréens suivent le calendrier grégorien, et certaines fêtes, comme le premier de l’an et Noël, sont communes avec le nôtre. Mais un certain nombre de festivités s’appuient sur le calendrier lunaire, comme Seollal et Chuseok. Ces deux périodes sont très importantes dans la culture coréenne (elles représentent chacune quatre jours chômés), et si vous partez en voyage à ce moment-là, vous noterez un certain ralentissement des activités administratives et commerciales (les banques sont fermées par exemple). Tenez-en compte pour planifier au mieux vos déplacements, notamment début octobre, qui voit se succéder une longue série de jours fériés avec Chuseok et le Jour du Hangeul!

Dimanche 1er janvier

Nouvel An (Shinjeong) : une fête quasi universelle pour célébrer le premier jour de l’année. En Corée du Sud, il est courant de se lever aux aurores pour admirer le premier lever du soleil.

Vendredi 27 au lundi 30 janvier

Seollal : en 2017, le Nouvel An lunaire nous fait entrer dans l’année du coq de feu. C’est pour beaucoup l’occasion de se retrouver en famille, pour y accomplir un certain nombre de rites traditionnels. Mais les touristes peuvent également participer en rejoignant l’un des événements prévus dans les nombreux sites touristiques de la péninsule.

Mercredi 1er mars

Commémoration du mouvement de l’indépendance (Samiljeol): le 1er mars 1919, le peuple coréen s’est soulevé contre les forces d’occupation japonaise, en proclamant notamment son indépendance dans une déclaration désormais historique. Malheureusement la répression fut terrible et les Coréens durent attendre 1945 pour retrouver la liberté.

Mercredi 3 mai

Naissance de Bouddha (Seokga tansinil) : le 8ème jour du 4ème mois lunaire marque la naissance du Bouddha historique, et les temples de tous le pays exécutent des rituels solennels. Des parades de lanternes ont lieu le dimanche précédent cet anniversaire, avant que celles-ci ne soient disposées dans la cour des temples.

Vendredi 5 mai

Fête des enfants (Eorininal) : un moment fort d’amour et de joie entre parents et enfants revêtus de leurs plus beaux atours, autour de nombreux jeux, et dans l’espoir que ces derniers grandissent en bonne santé.

Mardi 6 juin

Journée du Mémorial (Hyeonchung’il), en souvenir des soldats et des civils morts pour la patrie. Le cimetière national de Séoul organise une cérémonie de grande envergure.

Mardi 15 août

Jour de l’indépendance(Gwangbokjeol) : une double commémoration, qui marque la fin du joug ennemi (capitulation du Japon le 15 août 1945) et le retour à l’indépendance puis à la démocratie (établissement de la République de Corée le 15 août 1948).

Mardi 3 octobre

Fondation du pays (Gaecheonjeol) : ce jour célèbre la fondation de la Corée en tant que nation par le légendaire Dangun, en 2333 av. J.-C.

Mardi 3 au vendredi 6 octobre

Chuseok : la fête des moissons est célébrée le 15ème jour du 8ème mois lunaire. Le 3 octobre est donc doublement festif cette année. À l’instar de Seollal, les familles se retrouvent pendant les longs congés de Chuseok et se rendent sur les tombes des ancêtres, tandis que de nombreuses festivités sont organisées dans les lieux touristiques.

Lundi 9 octobre

Jour du Hangeul (Hang’eullal) : commémoration de la naissance de l’alphabet coréen, en souvenir du jour de 1446 qui vit la publication du Hunminjeongeum, sous le règne du Grand Roi Sejong.

Lundi 25 décembre

Noël (Keuriseumaseu) : un moment fort qui rassemble autour de la naissance du Christ tous les chrétiens de Corée du Sud. Comme partout ailleurs, le pays se pare de splendides décorations lumineuses.

*

2017 est derrière nous. Et si on regardait les jours fériés 2018 ?

Partager :