J’ai attendu que la pluie cesse pour partir à la découverte du temple Beomeosa, situé au pied du Mont Geumjeongsan. C’est assez loin (d’ailleurs tout est loin à Busan), mais je me suis régalée tant ce temple et son environnement sont superbes.

img_4347img_4355img_4361img_3724img_4365img_3737img_3745img_4380img_3756

Sur la gauche, on peut prendre un chemin de randonnée. C’était tellement joli et tentant que je regarde la carte avec beaucoup d’attention. Un moine passe à ce moment-là, il semble descendre du chemin que je dois prendre. Il me salue et me demande si je veux monter. Je lui demande si c’est difficile, car cela semble l’être, et je ne suis pas préparée pour une petite randonnée, j’ai un fond d’eau avec moi, pas de ravitaillement. Il me dit que les 600 premiers mètres sont durs mais qu’après ça va, et que je peux le faire, même sans eau (c’est vrai qu’on entend le cours d’eau tout proche, je ne mourrais de pas soif). Ok, je veux bien tenter.

img_4388img_4389

Mais j’ai pas tenu 100 mètres ! Toutes ces pierres, c’est une torture physique. Tant pis, je profite du paysage et redescend tranquillement vers le temple principal.

img_4370img_4393img_4406

Comme je suis sur la ligne 1 du métro et que je passe par là, je vais prendre le téléphérique du parc Geumgang. Je sais que ce n’est pas une excellente idée, car le soleil est au haut dans le ciel et la visibilité sera mauvaise. Mais comme je le disais, tout est loin à Busan, il vaut mieux ne pas remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même. Pour rappel, il n’y a rien à faire une fois là-haut, à moins de vouloir randonner, donc il s’agit juste de faire l’aller-retour et de profiter de la vue DANS le téléphérique (pas d’observatoire à l’arrivée).

img_3771img_3782img_3775img_3778img_3788

Je pars ensuite pour la plage, à Gwangalli. La nuit tombe vite ici, vers 17h30, et je veux faire des photos de nuit du fameux pont.

img_4418img_4442img_4443img_4457

Partager :