Suwon Haenggung-dong mural village

Toute proche de la capitale sud-coréenne, la ville de Suwon est connue pour sa forteresse patrimoniale et le grand festival culturel de Hwaseong, qui dure trois jours. Mais saviez-vous qu’elle abrite aussi en son cœur deux vieux villages de fresques murales, Haeggung-dong et Ji-dong ? On peut les comparer au quartier d’Ihwa, à Séoul, les touristes en moins bien sûr. Ji-dong est proche de la porte Paldalmun, au sud, et du marché du même nom, mais je n’ai pas eu l’occasion de le visiter. En revanche, je suis allée à Haeggung-dong, pas forcément le plus spectaculaire des deux, mais le plus connu. Il était sur mon chemin pour « monter » à la porte Hwahongmun, au nord. Aujourd’hui, je vous invite à vous perdre avec moi dans les petites ruelles de ce village coloré.

Haenggung-dong, ou la Corée du Sud des années 80

Comme vous le savez désormais, la forteresse de Suwon est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est la raison pour laquelle il subsiste encore aujourd’hui un quartier comme Haeggung-dong. Les rues et les habitations n’ont pas ou peu changé depuis les années 80. À cette époque, la Corée était certes sortie de la misère dans laquelle l’avait plongée la guerre de Corée, mais elle n’était pas encore la onzième puissance mondiale qu’elle est aujourd’hui.

Lorsque l’on voyage en Corée du Sud, on pourrait s’attendre à ce que tout le pays soit immensément riche et développé. Et c’est souvent déroutant de constater qu’il existe encore des quartiers très pauvres et toujours habités. Enfin, ce n’est pas déroutant en soi. Après tout, notre propre pays compte bien encore des bidonvilles. Ce qui m’étonne, c’est que l’on passe très vite d’un quartier « huppé » à un quartier « pauvre » en Corée, presque sans crier gare. En quelques secondes, on est projeté dans un autre espace-temps. Enfin, c’est l’effet que ça me fait.

Suwon Haenggung-dong mural village

Une ruelle de Haeggung-dong, juste aux abords d’immeubles d’habitation plus récents. © Myu-Ri

Des artistes à Haenggung-dong

Ces quartiers d’un autre âge, les Coréens ont pris l’habitude de les réhabiliter à coup de pinceau et de peinture. On trouve donc beaucoup de villages avec des fresques murales en Corée. Presque partout, d’ailleurs. En tant que touriste, j’aime me balader dans ces lieux où l’art s’exprime ouvertement sur les murs, c’est souvent l’occasion d’une promenade calme et relaxante. À Haenggung-dong, cela est particulièrement vrai, car le quartier est très peu touristique, voir même désert.

Suwon Haenggung-dong mural village

© Myu-Ri

Suwon Haenggung-dong mural village

© Myu-Ri

Si j’ai bien tout compris, on doit la première vague de réhabilitation à un certain Kim Jeong-Jip. En 2005, il crée une galerie d’art, Alternative Space Noon, en rénovant la maison de son enfance, celle que ses parents avaient construite cinquante ans plus tôt. Son rêve était de transformer Haenggung-dong en un village d’artiste. En 2014, il démolit quelques murs et agrandit sa galerie, qui compte désormais sept salles d’exposition. Les artistes s’approprient vite les lieux. Un concours annuel permet même à une quarantaine d’entre eux de présenter leurs œuvres, à tour de rôle.

On conseille généralement de passer par la galerie et son café, avant de visiter le village. J’ai choisi de ne pas le faire, par manque de temps. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier la balade. Mais si vous voulez une pause plus conséquente, le café est là pour vous accueillir. Notez quand même que c’est fermé le lundi.

Suwon Haenggung-dong mural village

© Myu-Ri

Suwon Haenggung-dong mural village

© Myu-Ri

Au fil des ans, les artistes installés à Haenggung-dong ont repeint les murs des petites maisons aux toits de tuile. Des étudiants volontaires, et parfois même des étrangers, ont rejoint le mouvement, et aujourd’hui, on a un mélange de peintures murales, délicieusement naïves. Ce n’est pas aussi intensément coloré qu’on pourrait l’imaginer, mais il y a un côté rafraîchissant qui illumine ces murs faits de ciment et de briques rouges.

Suwon Haenggung-dong mural village

© Myu-Ri

Suwon Haenggung-dong mural village

© Myu-Ri

Suwon Haenggung-dong mural village

En plus des peintures, le village fait la part belle aux fleurs et aux plantes. © Myu-Ri

Suwon Haenggung-dong mural village

Quand l’art et la nature s’accordent à la perfection ! © Myu-Ri

Les peintures laissent parfois la place à des installations ou à des sculptures. Ci-dessous, la rue « Saranghada-gil » permet aux couples d’accrocher des cadenas d’amour. Plus bas encore, un petit banc accompagné de personnages tout dorés, dont j’ignore malheureusement la signification.

Suwon Haenggung-dong mural village

Des cœurs dans la rue de l’amour. © Myu-Ri

Suwon Haenggung-dong mural village

© Myu-Ri

Et vous, connaissiez-vous ce quartier des fresques murales à Suwon ? Pensez-vous y aller si vous visitez la forteresse ?

Pour vous y rendre

En coréen : 행궁동 벽화마을 (Haenggung-dong byeokhwa maeul)

Adresse : Quartier de Buksu-dong, à Suwon. Entre les rues Hwaseonmun-ro, Jeongjo-ro et Hwaseong Yeolcha-gil.

Quelques précisions supplémentaires : Haenggung-dong, pour être précis, tient plus de l’arrondissement que du quartier. Il englobe presque toute la vieille ville de Suwon, comme on peut le voir sur le plan Google ci-après.

Haenggung-dong © Naver Maps

Pour être encore plus précis, le village aux fresques murales (Haenggung-dong byeokhwa maeul) est situé dans Buksu-dong, la partie qui va du nord au centre. Un quartier dans le quartier, donc (mais ne me demandez pas pourquoi, je serais bien incapable de vous expliquer les subtilités du cadastre coréen).

Buksu-dong Suwon

Buksu-dong. La flèche noire indique l’emplacement du village de fresques murales. © Google Maps

Et pour en finir avec toutes ces précisions, le village mural de Haenggung-dong se situe entre les rues Hwaseonmun-ro, Jeongjo-ro et Hwaseong Yeolcha-gil (cette dernière longe la rivière Suwoncheon). Excusez ces explications un peu fastidieuses, mais au moins, vous ne pourrez pas le manquer !

Suwon Haenggung-dong mural village

Haenggung-dong byeokhwa maeul (cliquez sur l’image pour l’agrandir) © Myu-Ri

Partager :