L’automne est de mon point de vue la plus belle saison qui soit : la nature qui se pare de couleurs chaudes et éclatantes, des journées ensoleillées et rafraîchissantes et des mets délicieux à base de châtaignes et de champignons qui donnent envie de se promener dans les bois… C’est du bonheur à l’état pur.

L’automne en Corée, c’est tout ça et c’est bien plus encore ! Comme l’écrit Martine Prost dans Scènes de vie en Corée, « entre les brûlures de l’été et les morsures de l’hiver, l’automne déploie son plaisir d’être et la péninsule toute entière exulte de voir ses contours et ses rondeurs piétinés par les foules qui se pressent jour après jour à ses pieds ». Amis randonneurs, réjouissez-vous donc. Vallons, collines et montagnes couvrent la quasi totalité du territoire et votre terrain de chasse est infini. Amis photographes, régalez-vous. Les érables pourpres et les ginkgo dorés transcenderont chacune de vos prises de vue.

Cette année, en raison de la chaleur, les somptueuses couleurs de l’automne (danpung) apparaîtront avec quatre jours de retard. Pour ceux qui ont la chance de séjourner prochainement en Corée, voici quelques prévisions (* début ; ** pic ).

Mont Seorak : * 27 septembre; ** 19 octobre
Mont Jiri : * 11 octobre; ** 24 octobre
Hallasan (Jeju) : * 17 octobre; ** 31 octobre

Pour mieux visualiser, voir cette infographie de l’Agence météorologique coréenne.

calendrier 2017 feuillages d'automne corée du sud.

Le calendrier 2017 des feuillages d’automne en Corée du Sud. @Kweather @french.visitkorea

Comme la Corée est recouverte de montagnes à 70%, dire quel est le meilleur endroit pour admirer les plus beaux feuillages relève d’une mission impossible. Mais voici quelques recommandations qui font l’unanimité parmi les parcs nationaux (les liens pointent vers les sites en anglais) :

Seoraksan

À 5h de Séoul, dans la province de Gangwon, le mont Seorak est le plus réputé de tous. La forêt écarlate serpente entre les roches et les torrents et la présence de sources thermales en fait un endroit prisé des touristes à cette époque de l’année.

Jirisan

Entre les provinces de Gyeongsang du Sud, Jeolla du Nord et Jeolla du Sud, la deuxième montagne du pays est un spot de randonnée très couru puisqu’il est possible de monter à 1130 mètres d’altitude, ce qui en fait le plus haut point de vue de la péninsule.

Naejangsan

À la limite des provinces du Jeollanam-do et Jeollabuk-do, à 3h de route de Séoul, les érables pourpres et jaunes du Mont Naejang sont parmi les plus tardifs. Petits et délicats, on les nomme d’ailleurs les «baby danpung». À l’entrée du site, et sur près de 200 mètres, ils forment un tunnel naturel qui mène au temple Naejangsa.

♦♦♦♦

Si vous restez à Séoul, sachez que la capitale n’est pas en reste et vous pouvez également randonner en ville.

Bukhansan

Au nord de Séoul, ce parc national offre à la vue des douzaines de gorges et de pics de granit parcourus de cours d’eau, en plus de vues imprenables sur la ville.

Gwanaksan

Cette montagne au sud offre de magnifiques panoramas sur Gangnam.

Pour finir, toujours à Séoul, voici quelques lieux à intégrer dans vos itinéraires :
Longer le mur du Palais Deoksugung;
Flâner dans les rue de Garosugil, Samcheong-dong et Neungdong-gil;
Se promener parmi les érables du parc municipal Yangjae (quartier de Seocho-gu) et les gingko du parc Boramae (quartier de Dongjak-gu);
Faire le tour du lac Seokchon (Parc Songpa Naru).

Bonne visite !

Le superbe gingko biloba planté au cœur du site des tombes royales de Seonjeongneung, à Séoul @Myu-Ri

Partager :