Apprenons le coréen !

Lorsqu’on choisit d’apprendre le coréen, on est vite confronté à un problème de taille : rares sont les manuels rédigés ou traduits en français. La plupart le sont en anglais. Ce qui implique de bien maîtriser toutes les subtilités de la langue de Shakespeare si l’on veut progresser utilement. Heureusement, l’offre en français s’étoffe et j’ai choisi d’inaugurer cette rubrique « Étudier le coréen » par la présentation d’un manuel universitaire intitulé Apprenons le coréen! : niveau débutant A1;A2. Ce manuel en deux volumes (229 et 127 pages) est paru aux Presses Universitaires de Bordeaux en 2013. A ce propos, j’en profite pour rappeler que l’université de Bordeaux propose un DU (diplôme d’université) de coréen, que l’on peut suivre en présentiel ou à distance. Un article plus complet liste toutes les possibilités pour étudier le coréen en France dans les établissements supérieurs.

Un manuel en français conçu pour les LV3

Apprenons le coréen! est écrit par le GECF (groupe des enseignants de coréen en France), sous la direction de Choi Eun-Sook (Université du Havre), Kim Bona (Université de Bordeaux 3) et Li Jin-Mieung (Université de Lyon 3) et se veut un manuel à destination des lycéens préparant le bac LV3 coréen, des étudiants d’université et de tout public voulant s’initier à la langue coréenne, ce qui, soit dit en passant, me parait bien ambitieux. Lorsque vous aurez fini le manuel, vous aurez complété 120h d’études et connaîtrez 1000 mots de base, ce qui vous permettra de réussir le niveau 1 du Topik (Test of proficiency in Korean).

Maîtriser le hangeul

Les trente premières pages sont consacrées à des explications sur la langue et l’écriture. Maîtriser le hangeul (l’écriture coréenne) est indispensable avec cette méthode. En effet il n’y a aucune transcription dans les quatorze leçons proposées. Si les auteurs ont fort judicieusement ajouté une romanisation puis une traduction des dialogues dans les annexes, les explications grammaticales, le vocabulaire et les exercices utilisent le hangeul.

Apprenons le coréen ! p.40-41
Apprenons le coréen ! p.42-43

Quel contenu ?

Chaque leçon débute par un dialogue, que l’on peut écouter sur le CD inclus dans la méthode. Il est important de ne pas sauter cette étape, car la prononciation du coréen est un des points les plus difficiles à maîtriser selon moi. Après la présentation du vocabulaire, les auteurs ont d’ailleurs pensé à donner des exercices de prononciation (par exemple 이름은  i-reum-eun, qui se prononce 이르믄 i-reu-meun) et je trouve ça très bien, car à l’instar du français, il y a également des règles de liaisons en coréen et les mots ne se prononcent par toujours comme ils s’écrivent selon leur position dans la phrase.

Les explications grammaticales sont claires mais trop succinctes à mon goût. Idem pour les exercices, pour lesquels la consigne est toujours très simple : « Suivez l’exemple ». Certes cela peut convenir quand il s’agit juste de récrire une phrase simple de type « je m’appelle X ». Mais quand on attend de vous que vous reliez deux phrases avec un suffixe conjonctif, une consigne un peu plus détaillée aurait été la bienvenue.

Le manuel propose aussi des exercices de thème (français vers coréen), de répétition à haute voix (en utilisant là encore le CD) et des dictées, bien que je n’ai toujours pas compris à quoi elles servaient, puisque dans mon esprit une dictée permet d’écrire un texte lu à haute voix par quelqu’un d’autre et qu’ici il n’y a personne pour vous lire le texte, qui d’ailleurs n’est pas un texte mais une simple phrase…

Un peu de culture en plus

En revanche, j’apprécie beaucoup la partie « culturelle » du manuel, car les auteurs ont agrémenté l’ouvrage de chansons, de proverbes, d’articles sur certains aspects de la société coréenne et même de recettes de cuisine!

Apprenons le coréen ! p.38-39

Cahier d’exercices

Le cahier d’exercices est un bon complément pour appliquer les expressions et les points grammaticaux abordés dans chaque leçon. Mais comme tout est écrit en coréen (même les consignes), il n’est pas facile de l’utiliser seul, malgré les corrigés présentés en fin de volume. La mise en page monochrome donne en outre à l’ensemble un aspect un peu sévère et rébarbatif. Il faut être très motivé pour faire ces exercices complémentaires !

En conclusion

J’ai un avis plutôt positif sur Apprenons le coréen! : la structure du manuel est claire, la mise en page aérée, la progression se fait de manière fluide. En revanche, je ne suis pas du tout convaincue qu’un tel ouvrage puisse s’utiliser en auto-apprentissage. Il me semble que c’est plutôt un outil à utiliser en classe, avec la médiation d’un enseignant. Sauf à l’accompagner d’une autre méthode… Je vous en présenterai bientôt d’autres !

Pour vous le procurer

Apprenons le coréen ! : niveau débutant A1;A2 / sous la direction de Eun-Sook Choi, Bona Kim et Jin-Mieug Li
Presses Universitaires de Bordeaux, 2016 (2ème édition)
EAN : 979-1030000856
221 pages
21 euros

Disponible chez Cultura ou Decitre

Partager :