Le 15 août est un jour de fête d’une grande importance en Corée. Coïncidant avec la capitulation du Japon le 15 août 1945, ainsi qu’avec l’établissement de la République de Corée le 15 août 1948, c’est donc une journée doublement commémorative qui marque la fin du joug ennemi et le retour à l’indépendance puis à la démocratie.

En coréen, le jour de l’indépendance se dit Gwangbokjeol. On pourrait le traduire par « période du retour à la lumière ». La Corée du Nord, qui célèbre également ce jour, le nomme Jogukhaebangui nal, c’est-à-dire « jour de la libération de la patrie ». C’est le seul jour férié commun aux deux pays, il apparaît donc aussi comme le symbole d’une possible réunification.

Tout le pays célèbre cet évènement et les activités sont multiples. Les défilés et les discours institutionnels se succèdent sur fond de drapeau national (Taegukgi), tandis que les indépendantistes et leurs familles sont mis à l’honneur. Ils peuvent par exemple accéder gratuitement à la plupart des musées et voyager sans frais dans les transports publics.

Partager :